Perte marron : quel rapport avec la nidation ?

par restaurantguadeloupe
422 vues
Perte marron nidation : est-ce normal ? Quand s’inquiéter ?

L’appareil génital de la femme est beaucoup plus complexe qu’on ne peut le croire. Pour bien interpréter ses signes et son fonctionnement, il faut nécessairement détenir un minimum de connaissances sur le système reproducteur féminin ou en être un professionnel avéré. Parlant de signes, les pertes marron sont une caractéristique parmi tant d’autres attestant l’ovulation chez une femme enceinte. Toutefois, il est nécessaire pour une femme d’en savoir un peu plus sur le fonctionnement de son appareil reproducteur. Si donc, en tant que femme, vous avez déjà une fois été confrontée à la perte marron, trouvez dans cet article, tout ce que vous devriez savoir à ce propos.

Pertes marron : comment se présentent-elles ?

Les pertes marron se manifestent par des  saignements (écoulement du sang) par la voie génitale de la femme. Contrairement à la couleur rouge vif du sang provenant des règles des femmes, ces pertes vaginales sont marron ou brunes. Les pertes marron doivent leur couleur à un mélange de vieux sang et de glaire cervicale (substance visqueuse destinée à la protection du vagin). Cela étant, les pertes brunes peuvent aussi renseigner quant à l’état de fonctionnement de votre système reproducteur.

Pertes marron : à quoi s’attendre concrètement ?

Plusieurs diagnostics peuvent être engagés à l’apparition de la perte marron. Toutefois, nous vous suggérons de consulter au plus vite votre médecin afin de savoir si vous êtes enceinte ou si vous avez un retard des règles. Vous pouvez aussi vous procurer un test de grossesse avant de rencontrer un médecin. Les pertes marron peuvent aussi se traduire par la nidation. En effet, les saignements d’implantation (ou saignement de nidation) peuvent intervenir avant ou après les règles. Ils se manifestent par :

  • Des douleurs à l’abdomen (similaires à celles de votre cycle menstruel) ;
  • L’augmentation ou la chute de la température corporelle ;
  • Des crampes ;
  • La lourdeur et l’hypersensibilité des seins…

De tels symptômes viennent crédibiliser l’hypothèse d’une grossesse, car une vie humaine en forme d’œuf (bientôt un embryon) s’est agrippée à votre paroi utérine. Aussi, le spotting pendant la nidation, revêt-il une apparence intermédiaire entre la couleur rouge des règles et le marron. Dans ce cas, des saignements vaginaux peuvent durer 48 heures au maximum.

Pertes marron : possible risque d’une grossesse extra-utérine (G.E.U) ?

Les pertes marron peuvent être interprétées de mille et une manières. La meilleure façon d’y voir clair est de procéder à des analyses. Consultez aussi votre gynécologue pour un état des lieux au sujet du fonctionnement de votre système reproducteur. De surcroît, sachez d’avance que si dès les premiers mois de votre grossesse, vous remarquez de façon intempestive que les pertes marron surviennent, une grossesse extra-utérine est à suspecter. Toutefois, il existe plusieurs traitements, dont la fécondation in vitro (FIV) et la procréation médicalement assistée (PMA) pour remédier à ce mal.

Articles similaires

vous pourriez aussi aimer

Laissez un commentaire